ASJMI Q2 2016

Fléchissement du marché de l’emploi dans l’Espace Mittelland

Zurich, le 14 juillet 2016. Au deuxième trimestre 2016, l’offre d’emploi dans l’Espace Mittelland subit une baisse notable, supérieure à la moyenne nationale. L’Espace Mittelland connaît également un net repli par rapport à l’année dernière, et ce, malgré la progression constatée au niveau national sur le marché de l’emploi durant cette même période. Il existe toutefois d’importantes disparités selon les secteurs professionnels. C’est ce que révèle l’Adecco Swiss Job Market Index, l’unité de mesure scientifique relevée par l’Université de Zurich.

Avec un recul de 14%, l’offre d’emploi dans l’Espace Mittelland enregistre un fléchissement supérieur à la moyenne nationale. Par rapport à l’an passé, la demande de personnel diminue de 8%, ce qui est également en opposition avec la tendance positive enregistrée à l’échelon national. Selon la spécialiste Marianne Müller, du Moniteur du Marché d’Emploi Suisse de l’Université de Zurich, «au premier trimestre 2016, l’accroissement de la demande de personnel dans l’Espace Mittelland a nettement devancé la moyenne. Au cours du trimestre actuel, elle ralentit à nouveau. La comparaison annuelle est également négative. Le marché de l’emploi n’a pas su profiter durablement de la reprise intervenue au printemps».






Repli du marché de l’emploi en comparaison trimestrielle

Par rapport au trimestre précédent, le marché de l’emploi de l’Espace Mittelland faiblit de manière significative. Cela s’explique par la forte contraction dans les métiers de l’industrie et du bâtiment (­22%), en particulier dans les professions de l’électrotechnique et du second œuvre. Avec un recul de 8%, l’offre d’emploi dans le secteur des services aux entreprises subit, elle aussi, un coup de frein. La baisse de la demande se manifeste surtout dans le commerce et la vente, dans le domaine fiduciaire ainsi que dans le secteur des banques et des assurances. En revanche, les besoins en personnel se sont légèrement accrus dans le secteur technique et informatique, ainsi que dans les métiers des services à la personne et des services sociaux (respectivement +2% et +3%). Dans le secteur technique et informatique, le nombre des postes à pourvoir baisse dans les professions techniques, mais augmente chez les informaticiens. Parmi les métiers des services à la personne et des services sociaux, ce sont avant tout les professions médico-thérapeutiques qui enregistrent une nette progression. Par contre, on recrute sensiblement moins dans les domaines de l’aide sociale et de l’action éducative.

Recul également par rapport à l’an passé

Dans l’Espace Mittelland, la comparaison annuelle révèle, elle aussi, un important recul de la demande de personnel dans l’industrie et le bâtiment (-28%), ce qui correspond à la tendance nationale. Actuellement, c’est principalement dans le bâtiment et le second œuvre que les entreprises se montrent très frileuses en matière de recrutement. Par contre, le nombre d’offres d’emploi publiées dans les métiers des services sociaux et des services à la personne demeure quasi stable (-1%). Dans le secteur technique et informatique, la demande a quelque peu progressé par rapport à l’an passé (+3%). Tout comme dans la comparaison trimestrielle, le nombre de postes vacants dans le domaine technique diminue chez les techniciens, mais augmente chez les informaticiens. Par rapport à l’année passée et malgré le repli actuel, le secteur des services aux entreprises enregistre une légère progression (+5%), les spécialistes commerciaux étant les plus recherchés.








Torna alla panoramica